Organisation, amélioration et dynamisation du pôle imaginaire OG9

@Sosso @Pau @Barton @Henri

Bonjour à tous,

Ce nouveau sujet reprend ce qui a été dit par mail (jeudi 19/04) à propos du pôle imaginaire (littérature, conférences, dédicaces, tables rondes) et va nous permettre d’avoir un espace persistant où pouvoir discuter des problèmes du pôle, avancer des solutions, et les mettre en place.

N’oublions pas qu’une 5e personne, Laurent Fidelle, responsable de la section “littérature de l’imaginaire” à la librairie Lucioles participe à cette conversation et, comme l’a dit Henri, possède un réseau et une l’expertise qui nous serons grandement utile. Serait-il possible de l’inviter sur le forum, bien que non-membre de la Fajira ?

Je me base sur l’ancien sujet “Premier bilan pôle imaginaire OG8” pour rappeler les problèmes évoqués par @RKCP :

  • Une faible rentabilité pour les acteurs littéraires
  • Peu de personnes lors des tables rondes (une dizaine de personnes en moyennes)
  • Le placement de la salle de conférence par rapport aux emplacements de dédicaces
  • L’isolement des auteurs de fiction

De façon plus générale, le PI souffre d’un problème de visibilité générale. Il s’agit donc de trouver des solutions concrètes et de les mettre en place, afin de redynamiser ce pôle, qui a toute sa place dans la convention.

Mon prochain post résumera les solutions et contraintes évoquées en octobre dernier,afin que tous ici puissent participer à cette conversation sur un pied d’égalité en termes d’informations.

1 J'aime

Un premier axe d’amélioration serait d’avoir une com’ plus en amont. À la com’, l’année dernière, nous avons eu les informations concernant les auteurs présents sur ce pôle et leur présentation que très très tardivement (1 à 2 semaines avant l’événement), ce qui n’a pas permis une communication efficace sur ce dernier.

Edit : Après vérification, en 2017, le 3 octobre, ils nous manquaient 12 fiches auteurs… 3 jours avant la convention : ça ne permet pas d’avoir une bonne communication ni d’attirer le public qui aurait été intéressé par ces auteurs.

1 J'aime

(Bonjour, premier message ici, bravo pour ce bel endroit de discussion constructive)

Même avis que @LaetitB pour le travail de comm en amont, y compris de la part des auteurs et participants.

La visibilité sur place est également essentielle: visibilité y compris pour les novices qui ne savent pas ce pôle existe. En arrivant sur place, ou bien en visitant les lieux, ils doivent:

  • s’aperçevoir rapidement que des ateliers littéraires-imaginaires existent,
  • se dire “j’ai bien envie d’aller voir ce que c’est”, ou bien “ça a l’air sympa là-bas, que font-ils donc?”

Le premier point est classique et simple: fléchage sur place, indication sur les bannières, flyers etc… De manière bien visible et lisible.

Le second point se développe par l’installation je dirais: en prévoyant de quoi attirer le regard, mais aussi attirer “l’action”, montrer qu’il se passe quelque chose (pas seulement un atelier statique, faire la queue, ou rester assis en conférence). Cela doit “bouger” de manière ludique, être interactif avec les gens qui passent ou qui participent: un événement fil rouge par exemple (quizz de connaissances, enquête sur place, jeu interactif, etc…).
Si des auteurs et animateurs sont présents pour animer, en costumes notamment, ou avec des accessoires géants, des décors, le lieu va vite s’animer tout de suite. Cela peut aussi consister en des décors imaginaires pour se photographier dedans, un stand avec des accessoires prêtés pour une photo etc…

Si ces idées peuvent être utiles.

+1 pour “animer” l’espace… à voir si on ne peut pas faire de mini-événements dans la zone. Après tout, on a des assos qui proposent des animations ponctuels sur d’autres zones… Voir si une asso culturelle serait intéresser pour animer (et pas forcément membre de la fajira), je pense à des acteurs comme AOA Prod. ou Artzone Chronicles

Bonjour à tous, comme promis voici un résumé des idées et propositions qui ont été avancés lors du sujet "Premier bilan pôle imaginaire OG8" en octobre dernier ; ceci permettra de reprendre le débat là où il a été laissé et d’avancer sans se répéter.

En reprenant les problèmes qui ont été évoqués (les faibles retombées pour les acteurs littéraires présents et une mauvaise visibilité du pôle imaginaire) plusieurs points ont été convenus :

  • Il est impossible de déménager le pôle imaginaire, mais il est cependant possible de réaménager l’entrée de la salle de conférences pour que celle-ci donne sur l’allée centrale plutôt que sur le côté/GN ; la salle doit gagner en visibilité, faute de pouvoir être déplacée

  • la visibilité générale du pôle imaginaire doit s’améliorer, avant et pendant la convention ; ceci passe par l’amélioration de nombreux points, de la comm’ en amont à la signalétique au moment de la convention

  • le PI ne doit pas être un simple « pôle littéraire » mais doit revêtir un rôle plus transverse, ce qui permettrait de dépasser le problème de l’emplacement de la salle de conférence, passant de “coincé au fond” à “au croisement des différents pôles”

Voici à présent, les idées concrètes qui ont été proposées pour améliorer la communication du Pôle Imaginaire :

  • une meilleure réactivité en amont de la part des organisateurs du pôle

  • une meilleure communication de la venue d’auteurs/intervenants, ce qui nécessite de les inscrire au programme le plus tôt possible (et donc qu’il se manifeste tôt, et non pas 3 jours avant le début d’OctoGônes)

  • ne pas se cantonner aux seuls auteurs mais faire intervenir différents types d’acteurs issus du champ ludique (illustrateurs, dessinateurs, éditeurs, créateurs de jeux…)

  • développer et renforcer les activités littéraires au-delà de la simple vente de livres (dédicaces, conférences, tables-rondes)

  • investir dans de grands noms du genre (y-compris étrangers)

Au moment de la convention, la visibilité du pôle pourrait profiter de plusieurs améliorations, comme un affichage à l’entrée, la mise en valeur du programme de conférences/tables-rondes (flyers, booklet ?) et une meilleure signalétique.

Rajoutons la captation vidéo des interventions, qui serviront autant à la promotion d’OctoGônes, qu’aux acteurs littéraires pour leur propre comm’. Pour ces derniers, les taguer régulièrement lors de nos publications sur les réseaux sociaux serait un bon moyen pour eux d’obtenir un meilleur retour sur investissement de l’évènement.

Enfin, @LaetitB et @Stephanie_AM.i, je suis d’accord avec vous sur le fait qu’un des enjeux du PI est de rendre celui-ci plus “vivant”, notamment au moyen d’animations et de décoration.

Pour conclure (désolé de la longueur du post, mais il y avait beaucoup d’informations à traiter), l’objectif du pôle imaginaire pour OG9 est de proposer une expérience littéraire à l’intérieur d’un cadre ludique, de servir à la réputation de la convention, tout en satisfaisant les intervenants du point de vue de l’audience et de la comm’.

Voilà

1 J'aime

Voici la liste de nos nouveaux contacts littéraires lyonnais, démarchés depuis début avril, et dont vous pouvez vous servir pour alimenter le pôle imaginaire :

  • À titre d’aile : librairie spécialisée dans la littérature pour enfants (lirairie.atitredaile@gmail.com)

  • Book station: un catalogue en ligne de livres et organisateur d’évènements de promotion et de visibilité des différents acteurs du livre (nicolas@book-station.fr ; contact@book-station.fr)

  • l’expérience: librairie spécialisée dans la BD généraliste (lexperience@free.fr)

  • Le père Penard: librairie généraliste disposant d’une section importante dédiée aux littératures de l’imaginaire et dont les libraires se sont montrés très intéressés par OctoGônes (04.78.38.32.46)

  • Maison George: maison d’édition/revue spécialisée dans les activités et la littérature pour enfants ; au Quai du Polar, l’exposant avait créé toute une animation interactive façon jeux de piste/enquête policière pour enfants

Ce sont nos nouveaux contacts les plus intéressés ou les plus pertinents concernant OG9 ; l’intégralité des contacts littéraires (avec mails et/ou numéro de téléphone) sont disponibles dans le registre des exposants, que je joins à ce message en pdf.

Registre des exposants - Nouveaux contacts (OG9).pdf (48,3 Ko)

Registre des exposants - Anciens contacts.pdf (54,3 Ko)

À titre d’aile et Maison George se placent seulement sur le créneau littérature pour enfants, ils peuvent intégrer OctoGônes sans “empiéter” sur l’espace des acteurs littéraires déjà présents ; idem pour L’expérience avec les BD.

2 J'aimes

Bonjour à tous,

Je me permets une intervention pour signaler une coquille sur le site d’OctoGônes 2018.
http://www.octogones.org/exposants/ pointe vers les éditions Léa. Or, il s’agit des éditions Léha. Le bon lien est :
https://www.facebook.com/EditionsLeha/

Si ce message n’est pas au bon endroit, n’hésitez pas à le déplacer, voire à le supprimer.

Bien à vous,
Candide