Initiation Donjons & Dragons

Bonjour tout le monde,

Je suis tombé sur ce forum après quelques recherches, je suis animateur en centre de loisirs et périscolaires, et je recherche une personne ayant l’habitude d’être MJ qui pourrait m’en apprendre plus sur les jeux de rôles type Donjons & Dragons. J’aimerais en savoir plus sur le fonctionnement de ces jeux, le système de probabilité géré par les dés, les différentes durées que peuvent prendre les quêtes… tout ceci dans le but d’adapter ces aventures à un large public d’enfants ou d’adolescents, voire de créer d’autres fonctionnement basé sur l’imaginaire et la coopération.

J’ai quelques bases j’imagine grâce à mon expérience conséquente dans le domaine des jeux vidéos mais j’aimerais discuter de vive voix avec une personne qui maîtrise ce domaine. Je travaille sur Chaponnay si ça parle à certaines membres.

En attendant d’éventuels retours, je vous dis à bientôt =)

1 J'aime

Bonjour !

Je ne suis pas forcément la plus grosse joueuse de JDR de base. Pour le coup la durée d’une partie est très variable en fonction du nombre de parties souhaités et du contenu des quêtes. Il est possible de faire des parties relativements rapides sur une sessions ou faire des campagnes qui peuvent durer quelques heures voir plusieurs dizaines d’heures.

En ce qui concerne le système de probabilité je pense qu’il serait en effet mieux de voir avec un MJ en présentiel.

Bon courage à vous dans tous les cas ! :relaxed:

Merci pour ta réponse Valsept ! J’aimerais voir l’ampleur justement d’une quête standard pour mieux réfléchir à la manière d’épurer ou de complexifier le tout. En tout cas si tu as des infos que tu souhaiterais me communiquer où quoi que ce soit je suis preneur =)

Bonjour,
Je joue avec des enfants 4 à 7 ans à Donjon et chenapan. Règle simple et facile pour enfant. Tu trouves des mini scénario sur le net. EN moyenne je fais des sessions d’une heure après je perds la concentration de la dernière.
En tant qu’adulte, j’ai des campagne du vrai dd (de 2 à 5) de plusieurs dizaines d’heure. Je pense même que la campagne Kingmaker, on doit être en centaine d’heure.

Mais si tu as pas l’âme de rôliste, il existe des très bon jeu de plateau scénarisé. Je vais pas vendre Gloomhaven mais tu peux regarder vers les Descent ou Doom entre autres.

Bonne chance.

Oui je suis tombé sur Donjon & Chenapan en fouillant sur le net dans la journée, je vais jeter un oeil à tout ça. Quand tu y joue c’est avec combien d’enfants ? Deux du coup ?
Qu’entend tu Chekbadi par ne pas avoir l’âme du rôliste où plutôt comment sait-on qu’on à l’âme du rôliste ? Quels sont les défauts de Gloomhaven ?
En tout cas merci à toi aussi je prends tout ça en note =)

Je me suis mal exprimé avec l’âme roliste mais plus l’âme du meneur de jeu.

Il faut une capacité d’adaptation imaginaire importante. Certains seront des super joueur mais pourront pas être MJ.

Le défaut de Gloohaven est le prix et la mise en place. 150 € et 45 minutes d’installation plus apprentissage des règles est peut être pas adapté à ceux que tu veux faire. Apres si tu cherches un truc sans Maitre du jeu pour te simplifier la vie. Tu as des heures et des heures de jeu.

Pour donjon et chenapan, tu es pas limité mais je te conseille de pas dépasser 5 ou 6. Pour pouvoir suivre.

D’accord et bien je commence vraiment à me plaire dans le rôle de MJ, mais pour l’instant je suis plus dans des parties de Loup Garou, Sporz où des choses du genre. Je prend aussi beaucoup de plaisir à créer des scénarios d’enquête, de chasse aux trésors, où encore d’escape game pour des grands jeux.

J’ai vraiment envie de réfléchir autour du jeu de rôle et de parvenir à mettre en place des parties pour un plus grand nombre de joueur, j’ai souvent de grands groupes d’enfant et j’aimerais élever le nombre jusqu’à au moins 12 joueurs, en adaptant l’ampleur des quêtes et la rapidité de jeu, j’ai envie de mettre en place un jeu épuré qui prend peu de temps à s’installer si je travaille ma trame un peu à l’avance. Mais j’aimerais que les partie décisions, choix, combats… gardent les dés comme une partie essentielles en restant accessible et rapide.
Pour l’imagination et l’impro je m’en sors bien en général, j’ai beaucoup de rpg derrière moi, manga, film…

Et pour Gloomhaven, je ne recherche de toute façon pas quelque chose de si coûteux, mai je me renseignerai quand même sur certains jeux cités.
Merci encore pour ton retour =)

12 cela fait beaucoup sans autres maîtres du jeu.

Apres si tu veux aller plus loin tu as le site aidedd qui a des scénario facile selon les règles DD5.

Je pense qu’avec une bonne feuille de route pour ne pas se perdre ça peut passer, d’où mon envie d’épurer le tout. Je me vois mal prendre un groupe de 6 pour entreprendre une partie de 30 à 40 minutes et d’ensuite ré-enchaîner ou ne rien faire avec les autres, j’aimerais réussir à comprendre le plus grand nombre de joueur dans une partie mais bon on verra si je m’en sors et si je trouve un mentor ^^

Bonjour et bienvenue sur le forum de la FAJIRA,

Il existe énormément de jeux de rôle. Le GROG en référence beaucoup (attention, ça peut donner le vertige). Pour la question du type DnD, il y a le type niveau ambiance et le type niveau mécaniques de jeu. Le type d’ambiance, du médiéval fantastique, est très représenté en général dans le JdR.

Pour faire de la pub (non sponsorisée) à un éditeur Lyonnais, Black Book a créé un système dérivé de donj’ : Chroniques oubliées, qui est relativement simple (par rapport à d’autres jeux) et complet. Il ont même une boite d’initiation avec des règles simplifiées.

Pour la mécanique de jeu, il existe deux grands types : ceux basés sur une difficulté à battre en ayant un résultat supérieur et ceux où il faut avoir un résultat inférieur. Dans les faits ça ne change pas grand chose mais les jeux où ils faut avoir un résultat inférieur sont généralement plus adultes (personnages morts, mutilés, traumatisés, …). Pour des raisons culturelles (bonne note à l’école, …), les jeux à résultats supérieur sont plus accessibles à un jeune public. DD est, depuis la V3, un jeu où il faut avoir un résultat supérieur : par exemple, je dois faire 10 ou plus.

Ah oui, il existe différentes versions de certains JdR, parfois incompatibles entre elles (DD en est le meilleur exemple).

Je ne vais pas me lancer dans un cours de probas (le message serait bien trop long) mais le principe de base est qu’un dé a la même chance de sortir un chiffre précis. Plus on a de chiffres possibles sur un dé, plus la probabilité augmente (par exemple faire 2-3-4-5-6 sur un dé « normal », c’est 83% de chances). Et plus on a de dés qu’on additionne, plus le résultat sera moyen (lien pour les courageux).

Il y a plusieurs associations sur Lyon, par exemple l’antre des gredins (je ne suis pas membre) qui anime des soirées découvertes. Ça peut être pas mal pour commencer ou discuter du sujet.
Ça demande un petit peu de tri mais plusieurs membres de la FAJIRA font du JdR : Membres (attention, le JdR grandeur nature, ou GN, c’est une autre activité).

Pour le nombre de personnes d’un coup, enfants ou non, en plus du meneur de la partie, 5-6 est un maximum. Pour plus de personnes à la fois, surtout jeunes, rien ne vaut un bon Loups Garous de Thiercelieux : les parties sont courtes, les règles simples et on change de rôle très souvent.

12 joueurs, c’est compliqué pour une simple raison : le principe d’un JDR, c’est de travailler par scènes. Une scène avec 12 acteurs, quel que soit le média (théâtre, télé, cinéma, …), c’est une scène de foule.
Pour moi, en conservant la contrainte de 12 joueurs, le plus simple est de partir sur une base GN mais en utilisant l’aléatoire ponctuellement : un univers est donné aux joueurs, éventuellement un personnage (les joueurs ne créent pas leur personnage), mais la base de l’interaction est entre joueurs, le meneur ne servant qu’à « maintenir l’ordre ». Par exemple, si un personnage veut acheter un objet à un autre, il fait un jet de dés pour savoir si ce dernier accepte. Mais par contre, il y aura alors très peu de « combats de tous sur le gros dragon » : dans des situations pareilles, 1 joueur dit ce qu’il veut faire et les 11 autres attendent leur tour …

Je suis malheureusement un peu loin de Chaponnay pour pouvoir venir discuter de vive voix de sujet.

1 J'aime

Merci pour l’accueil Tsaux =)
Je vais jeter un oeil aux Chroniques Oubliées je n’en ai pas encore entendu parler. Et peut être me renseigner pour contacter un membre de l’antre des gredins.

Je comprend oui ce que tu dis à propos du jeu à 12, mais ça me chiffone quand même je vais essayer de réfléchir à une possible solution, peut être sélectionner le nombre de combattants à chaque combat pour rester sur des combats de 4/5 et permettre de temps en temps un combats de boss tous ensemble où une grosse mêlée à la Dynastie Warrior ^^ et peut être que si le boss à plus de tour d’action que les joueurs ça rythmeras un peu plus les combats et forcera chaque personne à agir plus vite sans trop se creuser la tête que ce soit pour les soins la défense ou autre. Contrairement au Loup Garou j’ai envie que les enfants puisse aller plus loin dans l’imaginaire, je veux qu’ils trouvent de nouvelles façons de penser et d’interagir entre eux.
En tout cas un gros merci pour toutes ces informations =)

Pas de quoi ^^

Juste pour apporter deux éléments de réflexions sur le sujet : contrairement à un jeu vidéo, le meneur n’a pas la capacité de gérer toutes les actions à la fois. La seule mécanique de groupe que je connaisse, c’est celle des jeux de figurine type wargames mais tout le monde a les mêmes capacités de combat : on jette un gros tas de dés et on observe le résultat global. Mais on ne sait pas qui a fait quoi (avec des dés de couleur, on peut avoir jusqu’à 3-4 profils mais c’est vite le mélange et ça ralentit le jeu à base de « ce dé doit faire combien déjà pour que ça marche ? »).

Le deuxième élément est qu’un joueur s’amuse beaucoup moins quand il n’est pas acteur : si un boss agit trois fois là où chaque joueur agit une fois, sur un tour de jeu à 12 joueurs, ça donne : 15 actions pour le meneur (3 boss + 1 fois chaque joueur) et 1 action par joueur. Si un joueur fait son action en 5 secondes (temps très court), on a des tours de 1 minute et 15 secondes. Donc 1 minute et 10 secondes à attendre (et se taire sinon, c’est la mêlée vocale) pour 5 secondes d’action, ce qui est très vite frustrant (2-3 tours max).

L’idée de faire des combats en petit groupes me parait bonne, mais je ne vois pas comment « occuper dans les règles » les autres : je ne connais pas (ça ne veut pas dire qu’il n’y en a pas) de système de combat aléatoire qui ne demande pas au meneur de s’investir à 100% dedans (et donc de lâcher le reste).

D’où ma proposition de partir sur une base GN/murder (donc un jeu basé principalement sur les interactions entre joueur, le meneur ne servant qu’à créer initialement l’univers et veiller au bon fonctionnement) à laquelle on ajoute de l’aléatoire. Voir pas d’aléatoire du tout (on peut avoir des systèmes de combat à base de cartes à utilisation unique, …).

Après si les joueurs ont le même profil de personnage (avec maximum 2-3 capacités spéciales simples : cartes à utiliser, bonus sur un dé, …), je pense que ça peut se tenter de rester sur une base JdR à 12. Mais on perd en partie une caractéristique quasi-systématique du JdR qui est le « c’est mon personnage unique ».

En résumé, en prenant des éléments du JdR, du wargame et GN/murder, il y a une piste de réflexion qui me parait donner une solution potentielle.

1 J'aime

Tes reflexions sont intéressantes je vais y réfléchir oui pour l’instant y’a beaucoup de choses dans ma tête pour ce projet il faut que je trie et on m’a donné pas mal d’info à traiter, j’ai pu me rapprocher d’un membre de l’antre des gredins par discord qui m’a lui aussi apporté des pistes. Dans tous les cas je vais poser mon cerveau pour la soirée ^^ J’essaierai de vous tenir au courant de mes réflexions si elles progressent. Mais effectivement je veux éviter que ceux qui attendent, attendent trop. Il me manque l’expérience d’une partie réelle de JdR pour le moment, il faudrait que je regarde des vidéos sur Youtube ou autre.

A partir du primaire, « Oeil Noir » est excellent. Fonctionne depuis des années en Allemagne, grand succès chez eux. Idem pour le Collège, ou pour des initiations lycéens-adultes.

J’ai pratiqué ce jeu quand j’avais 10 ans en tant que Maître de Jeu, avec ma sœur plus jeune. Maintenant, elle ressort les scénarios pour ses propres enfants de 6 et 10 ans: ils a-do-rent. Succès garanti. Simple à comprendre, rapide à jouer, scénarios très sympas.
Comme c’est moins connu en France dans le milieu rôlistique, l’avantage est que tu peux en prime faire découvrir un très bon jeu à ceux qui connaissent déjà les rouages. Certains diront qu’il est simple, c’est vrai, mais efficace et plaisant aussi, facile d’accès.

Besoin de peu de livres à acheter pour jouer tout de suite, et peu à lire. :slightly_smiling_face:
Même en occasion, tu trouveras ton bonheur.
C’est un peu le Loup-Garou de Thiercelieux en JDR: facile, rapide, et on en redemande ensuite. :wink: