Dazoisise, épisode 1° - multitables jdr med-fan, vendredi-soir 2 oct 2020

La Fédération Française de Jeu de Rôle, FFJdR, propose d’animer un scénario multi-tables, en médiéval-fantastique, lors d’Octogônes 11 (et donc en collaboration avec la Fagira).

Nous recherchons donc des Meneurs de Jeu courageux pour participer à cette aventure.
Les joueurs pourront s’inscrire à cette aventure, comme à une autre table de jdr, plus classique.

Il s’agit d’ un multi-tables de 3 tables simultanées, prévu pour durer 4h. Cela fait suite au multi-tables organisé lors d’OG10 avec deux tables (là, on passe à 3, donc). Ce sera le vendredi-soir. Pour le détail des horaires, on précisera cela plus tard…

Il faudra donc 3 (ou 4) MJ. Il y aura 3 à 5 joueurs par table, soit 9 à 15 joueurs maximum (sans compter les MJ).
Le multi-table sera « entremêlé », c’est à dire qu’à un moment ou un autre, les joueurs des différentes tables pourront se mélanger et se redistribuer par table comme bon leur semblera. Est-ce que ce sera un multi-table coopératif ? compétitif ? avec un/des traitre(s) ? avec du PJ contre PJ ? Tout ça, cela reste à découvrir durant la séance de jeu (ménageons des surprises)… Les 3 amorces d’intrigues se réuniront-elles en une seule intrigue ? Là aussi, cela restera un mystère…

Nous utiliserons le jeu R.E.V.E.S, le jdr Amateur publié par la FFJdR depuis plusieurs années, pour assurer des séances découvertes. Nous espérons pouvoir d’ailleurs bénéficier d’une version ré-imprimée et ré-illustrée, en couleurs. Il y aura des prétirés, qui seront facilement personnalisables. Ce sera donc du med-fan, aux règles très simple, du coup. Les 100% débutants pourront donc aussi s’inscrire.

Lien vers les règles de R.E.V.E.S. : ici.

2 J'aimes

Contexte général :

Nous sommes dans un univers médiéval fantastique essentiellement peuplé d’humains, mais où il n’est pas rare de croiser des nains, des elfes (etc) ni de se faire attaquer par des orques ou des gobelins (etc). La population est essentiellement paysanne et pauvre et vit pieds-nus ou en sabot de bois, mais vos Personnages-Joueurs, eux, ont le plus souvent de bonnes bottes et des vêtements qui ne sont ni usés, ni rapiécés, ni troués. Ils auront le plus souvent des armes solides et sauront s’en servir. La magie et le fantastique existent : les légendes et les chansons en témoignent ; mais rares sont ceux qui y sont un jour confronté. Vos PJ, eux, peuvent avoir accès à quelques pouvoirs magiques ou quelques objets magiques.

Nous sommes plus précisément dans le royaume de Dazoisise. Le roi régnant et vieillissant est le roi Orion VI. Il vit dans la capitale : Sombre-colline.

Cela fait 4 siècles qu’aucune crise majeure n’a secoué le royaume. Il y a de temps en temps des meutes de monstres qui attaquent des villages, des bandes de voleurs de grands chemins en maraude, des complots parmi les puissants, mais l’armée et les fidèles au roi, inspirés par les Dieux bienveillants, ont toujours triomphé de ses embuches du destin.

Mais voilà, le royaume souffre d’une terrible épidémie de lèpre. Il y a 3 ans, cette lèpre est apparue dans quelques zones hostiles et peu peuplées. Les mois passant, on s’est rendu compte qu’aucun soin naturel, médical, ni magique n’arrivaient à soigner réellement ce mal. La lèpres est apparus dans de plus en plus de zones, puis s’est progressivement généralisée à tout le royaume. Les meilleures soins ne font que ralentir cette maladie. C’est devenue une pandémie. Le peuple souffre atrocement et en appelle à l’aide son roi.

Le roi a d’abord communiqué par des affiches, sur cette maladie et sur les remèdes qui semblaient fonctionner. Progressivement, le roi a aussi encourager à la récolte d’un maximum des ingrédients qui interviennent dans les potions ou les onguents les plus efficaces. Enfin, financé par le roi, tout les soigneurs, magiciens, prêtres, disposent de tout le matériel nécessaire pour soigner le peuple… Mais rien n’y fait… Avec tous les malades, les infirmes et les morts, la prospérité du royaume est en danger ; et si l’économie fonctionne mal, c’est autant de taxes et d’impôts qui ne rentrent pas dans les caisses du roi…

La maladie continue a frapper apparemment au hasard. Quand la lèpre est trop avancée, que les malades sont trop dures à regarder ou sont trop infirmes pour continuer à travailler, ils sont envoyés et réunis dans des léproseries. Il est dit que dans ces léproseries, les remèdes sont meilleurs.

Illustration de la lèpre, d’après wikipedia : ici (homme de 24 ans).

Amorce du groupe 1 :

La lèpre vient de faire un pas de plus et est entrée dans le palais royal… La fille chérie du roi, Erine, la favorite de ses enfants, est touchée. Bénéficiant des meilleurs soins du royaume, la lèpre de sa fille est pratiquement stoppée. Mais elle progresse tout de même, très lentement…

Alors voilà, pour sauver son peuple (et sa fille), le roi décide de sortir de sa manche l’un de ses derniers atouts et confie une mission de la plus haute importance à un de ses enfants parmi les plus fiables (et dont la disparition ne mettrait pas en danger le trône).

La main du destin désignera l’un des PJ du groupe 1 comme cet enfants du roi. Ce ne sera ni l’ainé(e) qui devrait monter sur le trône, ni l’un des enfants favoris du roi. Le PJ sera donc un enfant du roi, courageux, honnête et doué (doué en se qu’aura choisi le joueur, mais pas exceptionnellement doué non-plus). Avec ses compagnons d’armes, d’aventures ou de beuveries, le voilà parti en mission. On décidera rapidement comment sont liés chacun des autres PJ du groupe 1, à ce PJ.

Au court de la séance du multi-tables, malgré ces liens annoncés, il ne sera pas impossible qu’un/des joueur(s) du groupe 1 aille(nt) par exemple avec le groupe 3 (et vice-et-versa) ou qu’il y ai d’autres évolutions…

Exemple d’illustration pouvant nous aider à rêver : ici

Amorce du groupe 2 :

Dans l’une des tours de l’université de magie de la capitale, le grand enchanteur Pemba vient de se réveiller avec une idée lumineuse. Elu au Haut Conseil de la Magie, voilà plusieurs mois qu’il fait des recherches sur l’origine de la lèpre qui frappe le royaume. Pemba pense que pour trouver le remède à la maladie, il faut d’abord en déterminer l’origine. D’après ses recherches, cette lèpre n’est pas naturelle et il fait l’hypothèse qu’elle vient des plans existences maléfiques. Et justement, il vient de songer que le meilleur moyen d’avoir un point d’accès, un point de contact, avec ces plans d’existences, c’est de récupérer la carte enfermée dans le tombeau de la terrible Kynane… Pemba a justement lut parmi les milliers d’ouvrages de la bibliothèque universitaire, un ancien grimoire qui parle de la crypte maudite d’une très ancienne magicienne. Et il a toujours soupçonné qu’il s’agissait de la dernière demeure de Kynane. Dans l’esprit de Pemba, une série d’hypothèses, d’indices et de sombres savoirs, s’entremêlent, s’imbriquent, en un plan aussi audacieux que farfelus, mais qui pourrait bien sauver le royaume, et démontrer son génie…

Exemple 1 d’illustration pour nous aider à rêver : ici

Exemple 2 d’illustration pour nous aider à rêver : ici
http://www.magiccorporation.com/mc.php?rub=cartes&file=ajax&op=scan&num=9257

Amorce du groupe 3 :

Dans le village sylvestre de Fremondans, dans l’auberge cosmopolite de Tishetu, seulement à 5 mètre du sol, autour d’un arbre géant, entre en titubant un messager elfique. Il s’écroule sur le plancher, le corps transpercé de flèches noirs aux pointes barbelées. Une odeur nauséabonde sort des plaies : la marque d’un poison des plus maléfiques. L’alarme générale est sonnée dans le village. Les soins donnés au messager ne parviennent ni à le sauver ni à lui redonner conscience. Il transportait un parchemin énigmatique, pour l’ancêtre Anatu

Exemple 1 d’illustration pour nous aider à rêver : ici

Exemple 2 d’illustration pour nous aider à rêver : ici

Ohhh, du Magic… :yum:
Cela s’annonce bien en première lecture.

Cela fait 15 ans que je fais du jeu de rôles, et à titre personnel, j’ai la conviction que ce qui fait une bonne partie de jdr, c’est de temps en temps, de bonnes illustrations. Et puis j’adore recycler, détourner…