Affiches de Festivals de jeux



























Quel est le but de ce post ? Et que fait-il dans la catégorie FAJIRA ?

C’est pour la réflexion de l’affiche de l’événement de Villeurbanne ?

Benchmaking et pour le plaisir.

Ca serait gentil de ne pas polluer le forum avec tes tests et ton plaisir alors :frowning: c’est déjà assez difficile de suivre ce qu’il se passe sur le forum… Sans compter que ça prend de la place inutilement sur le serveur (et même si pour l’instant on est relativement large, on n’a pas non plus une capacité de stockage démentielle)

C’est intéressant de voir les autres affiches pour nourrir la réflexion et voir comment les autres communiquent.

On est une asso événementiel qui produit 2 voir 3 affiches par ans. Voir ce qui se fait ailleurs est intéressante pour nourrir les réflexion autour de cela (identité visuel, textes, logos etc…)
ça permet aussi de situer notre/nos événement et son identité dans le contexte national.

Mais mon problème n’est pas sur le contenu, mais la forme. Tu postes un message sans aucun texte, et on est censé comprendre à quoi sert ce message. Pourquoi ne pas avoir mis ça sur le drive ? Ou à minima expliciter ta démarche ? Le forum n’est pas un lieu de stockage mais de discussion…

Sur ce point, je suis d’accord :slight_smile:

Ok si tu me le demande si gentiment je te livre mon analyse:

Pour l’identité visuelle

  • On une majorité d’affiches tourné vers le “enfant famille multicolore” qui va de paire avec la cible et les tarif d’entré faible.
  • Certain gardent une cohérence identitaire en gardant le même artiste d’une année à l’autre (le PEL, le FLIP…)
  • Je trouve que pour Octogônes on garde une certaine originalité et belle accroche visuelle. On nous reproche souvent que notre affiche fait un peu trop “geek”; mais c’est voulu.

Le texte:
Il y a des approches très différentes. Beaucoup mettent le moins de texte possible.

Les logos:
On retrouve souvent le bandeau blanc de logos au bas de l’affiche; mais pas de façon systématique.
Par contre le logos de la Mairie est quasi à chaque fois présent.

Le Q code: je le compte seulement sur une affiche

Pour la “beauté” de l’affiche
On voit que ce sont pas les + gros festivals ont les + belles affiches: le FIJ ou Alchimie s’embêtent pas trop par exemple.

Après on fait ce qu’on veut, c’est juste pour nourrir la réflexion!

Je devrais peut-être éviter de coller mes tests sur le forum et privilégier encore plus le drive alors, mes posts doivent prendre pas mal de place ^^
Je garde ça en tête de mon côté !

Je plussoie que l’affiche d’OctoGônes a son orginialité et que ça fait sa force ^^
Et je trouve que ça va bien avec l’image de convention !

Concernant les affiches, chacun a sa vision et sa façon de faire. Il est toujours intéressant de voir le travail des autres pour se faire un oeil. Il ne faut pas toutefois lié directement l’affiche au succès de son événement. L’affiche de Cannes en est un très bon exemple : son succès tient à son anciennenté, au soutien à la fois public et professionnel, sa réputation d’être le festival où on doit être, et au matracage de leur communication (faut voir les banderoles sur la route quand tu rentres dans Cannes et la diffusion massive de l’affiche dès sa sortie), alors que leur affiche est chaque année très vivement critiquée et a même dû être modifiée en 2016 (Ismapel a mis la corrigée ^^), suite à une polémique sur sa représentation.
Certains festivals passent toujours par le même illustrateur, pour plus de simplicité et par économie de moyens. D’autres, comme OctoGônes, on fait le choix de mettre un nouvel artiste en avant chaque année. Les deux se valent, tant qu’une certaine cohérence est conservée.

Même parmi les graphistes, on a des grands débats et des préférences personnelles, et tu peux même rencontrer une forme d’agressivité de ces derniers tant ils en ont marre qu’on leur dise comment faire leur boulot (moi, ça va, je suis plutôt souple, je prends les avis comme des pistes, jonglant entre ma façon de faire et les avis de mes commanditaires ^^), et beaucoup on en horreur le bandeau blanc en bas qui casse toutes compositions…
Je suis une grande adepte du chemin visuel avec zone de repos et j’ai exercé mon oeil en fonction de ça. J’ai tendance à orienter ma communication vers l’efficace et donc à privilégier le public cible plutôt que l’émetteur, d’où des choix bien différents d’autres graphistes. C’est aussi pour ça que j’avais autant poussé pour limiter le texte (je supprimerais encore le gratuit pour les moins de 12 ans si ça ne tenait qu’à moi…). Du coup, j’aime beaucoup l’affiche de Ludimania… à part ce *$(£=!:confused: de bandeau blanc que personne ne lit… L’illustration et le texte s’accorde parfaitement, incluant des éléments de communication dans l’illustration. (Pour l’été à Villeurbanne, je voulais vous proposer un truc à la fois ludique et épuré ^^)

Bien que je ne sois pas une adepte des réseaux sociaux, je m’intéresse à ses canaux de diffusion, et c’est pourquoi j’ai été dans les premières à inclure des QR codes dans les rares affiches que je réalise (pour OG, j’avais même proposé de mettre celui de facebook, ce qui permettait aux gens de liker la page après l’avoir scanner), qui sont très utilisés sur d’autres supports et que beaucoup de jeunes utilisent (ouh que ça fait vieux -_-… en même temps, je les utilise aussi ^^). Les règles de jeux et dos de boîtes commencent aussi à s’en couvrir, et du coup, beaucoup de joueurs ont pris le réflexe QR-code !

Bref, la réalisation d’affiche, c’est un long débat ^^
Tout ça pour dire qu’il faut qu’on garde en tête qu’on réalise une affiche en fonction de la (ou les) cible(s) à atteindre, tout en gardant notre identité propre pour être facilement reconnaissable.

2 J'aimes

Ismaël : tu écris que le FIJ ne s’embête pas trop & fait une affiche pas très belle. Au-delà de l’appréciation personnelle (comme toi elles ne me vendent pas du rêve), je pense qu’on peut aller au-delà & en analyser le contenu graphique. Je mettrais bien un billet sur le fait que les affiches du FIJ sont celles dont le graphiste est payé le plus cher. En effet le FIJ est très institutionnalisé, géré par une grosse mairie, par des gens habitués au monde artistique & à la communication de grand standing… Leurs affiches de ces dernières années sont très recherchées & très tendance. Je parierais volontiers pour le recrutement en amont d’un cabinet de communication très onéreux (le même chaque année ? bonne question), probablement même une agence de publicité tant leur inclusion dans les codes mainstream actuels est bonne.

Ceci dit, moi j’aime bien la cohérence trouvée ces dernières années par les affiches d’OctoGônes. Pendant plusieurs années, on avait fait dans l’une des salles de Trollune un OctoWall, qui présentait un tirage A3 des affiches depuis la première, dans l’ordre chronologique, & c’était vraiment cool.
Le genre de chose qu’il serait sympa d’afficher cette année lors de la convention pour marquer le 10ème anniversaire ?

4 J'aimes

Je pulssoie.
Quand tu prend les 3 dernières affiches OctoGônes il y a une belle cohérence qui transparaît (même si ça change de d’artiste)
Je pense que notre affiche retranscrit bien ce qu’on est et ce qu’on fait.
Et je pense aussi que notre positionnement (+accès sur l’imaginaire) permet de nous différencier de façon intéressante et en fait plutôt un atout.

Pour moi la problématique est plutôt comment diffuser cette affiche le plus largement possible?

2 J'aimes

J’irai même plus loin que toi : c’est un mouvement véritablement amorcé avec l’affiche du 5. Depuis qu’on passe par des illustrateurs pros en somme.
Il a fallût les éditions 5 & 6 pour se débarrasser des scories de l’amateurisme & nettoyer l’affiche du contenu inutile qu’il l’alourdissait (notamment la collection de logos, encore présente sur la 5, avec des survivants sur la 6).
Mais depuis la 7 notre modèle est globalement stable, & la 10 s’inscrit clairement dans cette tendance. Un vrai début d’image de marque. :slight_smile:

3 J'aimes